En cette période de crise sanitaire, l’Ecole d’Ingénieurs ISIS Castres est d’autant plus fière d’avoir
formée et de continuer d’enseigner une spécialité qui répond à des problématiques essentielles.

Flex
Paragraphe⋅s

En effet, l’orientation donnée au diplôme d’ISIS Castres a toujours été l’informatique pour la santé, dans le but notamment de sensibiliser nos ingénieurs à un environnement qui répond à de vrais enjeux de société. Ceci s’est vérifié au fur et à mesures des années et encore plus depuis plusieurs semaines.

La pandémie à laquelle nous faisons face permet la multiplication de solutions numériques dans le secteur de la santé, le milieu hospitalier et médical. Ainsi, de nombreux ingénieurs ISIS Castres sont sollicités dans leurs entreprises pour adapter ou créer de nouveaux outils pour aider tous les acteurs de santé confrontés de près ou de loin au covid-19.

C’est le cas par exemple d’Eshane Rawat, chef de projet technique chez Doctolib, qui avant la crise sanitaire travaillait sur le déploiement d’une solution d’agenda dans des CH et CHU.

Aujourd’hui, « l’activité de Doctolib s’est recentrée sur le déploiement de la consultation vidéo, produit mis gratuitement à disposition des praticiens libéraux mais également des hôpitaux le temps de la crise » a indiqué Eshane.

Julie Dumons, Product Manager dans l’entreprise Lifen, a également dû s’adapter à l’arrivée du virus et aux besoins du milieu de la santé :

« nous avons été contactés par des professeurs de l’Inserm, conscients qu’il fallait réagir vite pour disposer d’outils performants en réponse de la crise à venir. Une petite équipe « commando » de 3-4 personnes a été constituée au sein de Lifen afin de co-construire avec les médecins une application en 3 jours. »

Cette application permet de diagnostiquer et de suivre à distance des patients atteints du covid-19.

Dans un autre domaine, celui de la cybersécurité, Marie Bosc, Experte en détection d’intrusion et réponses à incidents de sécurité pour le Ministère de l’Intérieur, a également eu une évolution de ses missions :

« Nous sommes encore plus invités à partager entre différents partenaires de cybersécurité (grands groupes privés et publiques et international) sur les attaques que l’on reçoit, les indicateurs de compromissions observés, les méthodes des attaquants employées pour toujours plus de vigilance et d’amélioration de notre détection d’attaques. Nos services sont aussi à dispositions des établissements de santé. »


En bref, les ingénieurs ISIS Castres sont très fortement sollicités en cette période. Ils ont conscience d’être de véritables acteurs pour épauler les médecins, les patients et les établissements de soin. Et de pouvoir être réellement engagés dans une démarche collective aussi importante est une de leur fierté.

« Je suis content de faire un travail qui a du sens et qui apporte de la valeur pour tous » a insisté Eshane.

Cet engagement sociétal est un des enjeux de la formation d’ingénieurs à ISIS Castres.

« Aujourd’hui mon métier (consultante chef de projet e-santé) a mis en application l’ensemble des enseignements théoriques de ma formation d’ingénieur. Le terrain a fait le reste. Être compétent c’est bien, mais aider et mettre sa pierre à l’édifice pendant cette crise sanitaire c’est une aventure incroyable » a résumé Emilie Perier.


Bien que le seul fait que ses ingénieurs soient largement impliqués dans cette crise et travaillent au quotidien pour faciliter la gestion de celle-ci, l’École d’Ingénieurs ISIS Castres a également souhaité se mobiliser à d’autres niveaux face à la pandémie. Cela s’est notamment manifesté par le prêt de matériels de réanimation (pousse seringue, moniteurs, respirateur) qui étaient présents dans le living lab CHL (Connected Health Lab). Ce matériel a été récupéré par le Centre Hospitalier Intercommunal Castres Mazamet.

La Junior Entreprise de l’école : Horus Healthcare Systems a également oeuvré de son côté en se mettant à disposition de l’ARS Occitanie et du GIP e-santé, pour contribuer au surplus d’activité en lien avec le suivi des patients et les outils numériques en santé.

Enfin, également sous la bannière d’Horus, de nombreux élèves ingénieurs et anciens d’ISIS Castres ont participé au « Hacking Covid-19 ». Ce hackaton destiné à aider les professionnels de santé, le gouvernement, les entreprises et les communautés, a eu lieu du 10 et 12 avril. Il avait pour but de faire émerger des solutions numériques pour aider les différents acteurs. Ainsi, le groupe formé par Horus a créé une application mobile de type agenda numérique qui recense le contenu diffusé en direct autour de nombreuses thématiques (art, média, sport…).

 

Retrouvez l'intégralité des témoignages ici
Paragraphe⋅s
Image
Etudiants ISIS

« Je suis content de faire un travail qui a du sens et qui apporte de la valeur pour tous » Eshane Rawat